b) Ambre et momification

 

        L’ambre, dont l’origine est restée pendant longtemps un mystère, a suscité beaucoup de croyances chez nos ancêtres. Ses soi-disant propriétés magiques, on fait d’elle un objet de commerce très apprécié de nos jours. L’origine de l’ambre est maintenant connue !

Remontons 30 millions d’années en arrière. La Terre était alors peuplée de nombreuses forêts luxuriantes, dont les forêts de conifères. La sève coulant parfois en abondance de ces conifères se solidifia créant alors l’ambre. Ce processus de fossilisation est appelé inclusion.

L’ambre, pierre semi-précieuse, n’est pas seulement reconnue pour sa beauté. En effet, elle est également recherchée par les paléontologues. Parfois, elle renferme de fabuleux trésors. Ce que l’on appelle « trésor » sont des insectes et des fois même des petits animaux comme les lézards pris au piège dans la résine avant qu’elle ne se fossilise.

C’est de là que vient le scénario de Jurassic Park où des paléogénéticiens arrivent à extraire du sang de dinosaure conservé dans les entrailles de moustiques momifiés dans l’ambre. Mais ce scénario idéal est bien entendu improbable. En effet, les chances de trouver de l’ADN de dinosaures conservé dans un moustique sont infimes et de plus, si cela se produisait la quantité de sang serait trop insuffisante pour espérer trouver un ADN viable.

 

 

Pour l’instant recréer un dinosaure à partir du sang d’un moustique emprisonné dans l’ambre relève de la science fiction, mais pour les fans de Jurassic Park rien n’est encore perdu. En effet, depuis les années 90, quelques laboratoires se sont lancés le défit insensé mais qui peut leur faire toucher le jackpot d’exploiter l’ADN fossile et en particulier celui conservé dans l’ambre. Par exemple l’Ambergene Corporation s’intéresse de près à certaines bactéries qui ont fait preuve d’une grande résistance et d’une endurance remarquable dans des milieux des plus hostiles.

Les scientifiques n’espèrent pas arriver à cloner un dinosaure à partir de sang d’un dinosaure trouvé dans un moustique conservé dans l'ambre mais plutôt à partir de restes de dinosaures en chair et en os conservés bien entendu dans de l’ambre.

 

 

Page suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site